français

Avec un "début sensationnel" au pupitre de l'Orchestre Symphonique de la Radio de Bavière, le chef d'orchestre franco-suisse Joseph Bastian a attiré l'attention internationale. Remplaçant Robin Ticciati au pied levé dans un programme Brahms-Berg-Elgar, il a su "transformer ce remplacement de dernière minute en un triomphe artistique" (Abendzeitung, Munich).

Seulement quelques mois plus tard, en août 2016, il gagne le Prix Neeme Järvi du Festival Menuhin de Gstaad en Suisse. Il est invité à diriger le Gstaad Festival Orchestra lors d´une tounrée avec les pianistes Khatia et Gvantsa Buniatishvili en avril 2017.

D'autres débuts ces prochains mois avec l´Orchestre de Chambre de Munich, l´Orchestre Philharmonique du Luxembourg, l´Orchestre Symphonique de Bâle, le Musikkollegium Winterthur, l´Orchestre Symphonique de Berne, la Philharmonie de Rhénanie-Palatinat, les Duisburger Philharmoniker et l'Orchestre Symphonique de Nuremberg.

En tant qu´assistant, il a étroitement collaboré avec Mariss Jansons, Daniel Harding et Vladimir Jurowski et a dirigé le Tonhalle-Orchester de Zurich, le Noord Nederlands Orkest et les Lucerne Festival Strings lors de Masterclasses avec Bernard Haitink, David Zinman et Jorma Panula. 

Né à Forbach (France), Joseph Bastian a étudié le trombone, le violoncelle et l'écriture au conservatoire de Metz avant de faire des études de trombone à la Musikhochschule de Sarrebruck (Allemagne). Il a joué avec le Gustav Mahler Jugendorchester sous la direction de Claudio Abbado et Pierre Boulez, puis a intégré l'académie de la Philharmonie de Munich en 2002. Engagé en 2003 au Théâtre National de Mannheim, il rejoint les rangs du prestigieux Orchestre Symphonique de la Radio de Bavière en 2004.

Spécialisé également en musique ancienne, il joue régulièrement de la saqueboute (Les Cornets Noirs), du serpent et de l'ophicléide (Berliner Philhamoniker, Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise).

Joseph Bastian est directeur musical de l'Orchestre Abaco de l'Université de Munich depuis 2011.